Aller au contenu

Photo

HALOTESTIN (Fluoxymesterone)

HALOTESTIN Fluoxymesterone androgène anabolisant muscle

  • Please log in to reply
No replies to this topic

#1 SuPerMaN

SuPerMaN

    Coach

  • direct steroide anabolisant dianabol clenbuterol winstrol sustanon testosterone enanthate cypionate propionate phenylpropionate boldenone DNP albuterol peptides hormones de croissance
  • Moderators
  • 3128 Messages :

Posté le 09 July 2013 - 17:00

HALOTESTIN (Fluoxymesterone)

87301463_p.jpg

 

L’Halotestin est un stéroïde doté d’une puissante propriété androgénique mais il ne possède qu’une faible action anabolisante. Son principe actif, le fluoxymestérone, est un dérivé de la méthyltestostérone, et est destiné à être administré par voie orale. En raison de ses propriétés, l’Halotestin est principalement utilisé par les athlètes qui cherchent à développer leur force plutôt que leur muscles. Les haltérophiles et les spécialistes du poids, tenus de rester dans une certaine catégorie de poids, utilisent souvent l’Halotestin, car ils cherchent avant tout à accroître leur force, sans prendre de poids. Les culturistes utilisent cette préparation presque exclusivement lors de la préparation à une compétition. Le principe actif contenu dans l’Halotestin est fortement androgénique mais ne modifie que très peu ses composants, c’est ce qui permet aux athlètes d’obtenir un taux élevé d’androgènes et de maintenir la concentration d’oestrogènes à un niveau relativement bas. L’Halotestin permet aux culturistes ayant peu de surcharges graisseuses d’obtenir une musculature plus ferme et plus solide. Bien que les muscles n’augmentent pas de volume, ils prennent une apparence plus massive, car leur tonicité s’améliore. Ce phénomène est par ailleurs favorisé par le fait qu’une dose quotidienne de 20 mg par jour n’entraîne aucune rétention hydro-sodée. L’Halotestin permet à ses utilisateurs de poursuivre un entraînement rigoureux et intensif lors d’un régime, car il accroît l’agressivité d’un grand nombre d’entre eux. C’est également l’une des raisons pour lesquelles ce produit est très apprécié des haltérophiles, des powerlifters, des footballeurs, et surtout des boxeurs. La dose quotidienne généralement observée est de 20 à 50 mg. Les culturistes se contentent la plupart du temps de 20 mg par jour, tandis que les haltérophiles prennent souvent 50 mg ou plus par jour. Le nombre de comprimés est généralement partagé en deux doses identiques, prises respectivement le matin et le soir avec beaucoup d’eau. Etant donné que les comprimés sont alkylés en alpha-17, ils peuvent être pris au moment des repas, sans perdre de leur efficacité.

Jusqu’ici tout semble parfait, direz-vous. Hélas tout n'est pas aussi parfait, car l’Halotestin est un stéroïde très toxique. Comme l’Anapolon 50 et le Methyltestosteron, l’Halotestin est le stéroïde oral qui entraîne le plus d’effets indésirables. Il est recommandé aux personnes désireuses d’essayer l’Halotestin, de limiter l’utilisation de ce produit à quatre semaines maximum et de ne pas dépasser la dose de 20 mg par jour. Il a un effet très toxique sur le foie et peut donc entraîner des lésions hépatiques. Parmi certains autres effets indésirables, on a pu observer, une augmentation de la production des glandes sébacées entraînant de l’acné, ainsi qu’une épistaxis, des maux de tête, des douleurs gastro-intestinales et une réduction de la production endogène d’hormones. Les hommes deviennent facilement irritables et agressifs. Les gynécomasties et les oedèmes dus à une augmentation de la tension artérielle sont généralement rares et n’apparaissent que lorsque les doses dépassent 50 mg par jour. Il est conseillé aux femmes d’éviter de prendre de l’Halotestin, car ce produit peut provoquer des phénomènes de virilisation très importants et parfois irréversibles.

Afin d’obtenir encore plus de force, les athlètes combinent souvent Halotestin avec Oxandrolone.

 


  • 0

"Gagner 6% sur Myprotein (ici)"

"Mon Topic Spécial Iherb (ici)"

 



Musclesfax | Anabolisant de qualité pour Atheltes confirmés





Also tagged with one or more of these keywords: HALOTESTIN, Fluoxymesterone, androgène, anabolisant, muscle